Vitamines mentales: le bonheur est (aussi) dans le déconnecté

16/04/2014

On entend de plus en plus dire qu’il n’est plus possible ni souhaitable d’éteindre son téléphone et qu’il est complètement has been de s’imaginer autre chose. Personnellement, je suis assez old school sur le sujet, aussi permettez-moi d’être parfaitement réac 2.0 : je m’inscris en faux. Il ne s’agit pas de retrouver un paradis déconnecté perdu, de redécouvrir les béatitudes enchanteresses d’un monde sans écrans. Il s’agit d’alterner les temps de connexion et les temps de déconnexion pour tirer profit des deux… au mieux.

découvrez l’article : vitamines mentales

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.