La peur de l’échec n’existe pas : apprendre à avoir confiance en soi (6)

31/07/2014

Vous, votre interprétation et… Celle des autres !

Vous pouvez interpréter un essai comme un échec suivant deux mécanismes :

  • Votre interprétation personnelle : ok, vous lisez cet article et la notion d’échec va bientôt disparaître de votre esprit. Ce mécanisme ne vous influence plus : félicitations !
  • Les avis des personnes qui vous entourent : voilà un axe d’influence bien plus compliqué à ignorer. Lisez la suite de cet article pour comprendre comment nuancer les pensées négatives de vos proches.

Vos amis, vos collègues et la plupart des personnes que vous allez rencontrer ne connaissent pas le développement personnel et n’ont pas lu les articles que vous lisez. La plupart des personnes que vous côtoyez tous les jours vivent constamment avec la peur d’essayer. Chacun préférant rester dans sa zone de confort à regarder sa télévision plutôt que d’essayer de réaliser les rêves qu’il a au fond de lui. C’est pourquoi dans un précédent billet, je vous expliquais pourquoi je pense que le développement personnel est destiné à tout le monde.

Les gens avec qui vous parlez sont prisonniers de leur propres interprétations et, avec toute l’honnêteté du monde, essayent de vous protéger contre les « dangers » de la vie. En toute honnêteté oui, mais finalement… Ils ne vous aident pas !

Lorsque vous avez un projet en tête, parlez-en à vos amis et écoutez leurs réponses. Si les réponses sont catégoriques et non constructives, ignorez-les. Vous êtes simplement en train de constater les pensées limitantes dont vos amis souffrent sans s’en rendre compte. Envoyez les donc lire l’article que vous lisez actuellement : vous leur rendrez service ;) 
Par contre, certaines personnes seront parfois de bon conseil.

Comment reconnaître ces personnes ? Et bien c’est très simple : elles emploient les mots « parce que ». Est-ce aussi simple que ça ? Oui !

Voici deux discussions possibles entre Paul qui a une idée et Jacques son ami :

– Paul : « j’ai une idée ! Je vais créer un site autour du développement personnel ! J’ai plein d’idées à partager, j’ai pas mal réfléchi et je sais ce que je veux ! Qu’en penses-tu ? »

Hypothèse 1 : Jacques est prisonnier de ses propres pensées limitantes

– Jacques : « Pff, c’est absurde, tu as déjà créé un site web, toi ? Et avec le boulot tu n’auras jamais le temps ! Tu ne te rends pas compte de ce que tu fais, c’est n’importe quoi ! »

Hypothèse 2 : Jacques vous donne un bon conseil

– Jacques : « Créer un site web, c’est compliqué parce qu’il faut apprendre beaucoup de notions… Ça risque de te prendre pas mal de temps. Penses-tu que tu arriveras à faire ça en parallèle du travail ? D’un autre côté c’est vrai que tu nous parles de développement personnel en permanence, ça pourrait être une bonne occasion pour partager ça. Tu sais comment tu vas faire pour faire connaître ton site si tu le crées ? Si ça peut t’aider, j’avais trouvé un site de web marketing il y a quelque temps, dès que je retrouve l’adresse je te la donne. Si jamais tu tentes l’aventure, je pourrais participer à la correction des fautes 😉 »

Dans ces deux réponses, les deux personnes ne sont pas convaincues par le projet de Paul qui semble assez ambitieux. Par contre, vous percevez facilement celle qu’il faut ignorer et celle qu’il faut suivre. Appliquez cette règle à chaque fois que vous demandez l’avis d’une personne et décidez vous-même de l’impact qu’elle doit avoir sur vous.

Petite parenthèse personnelle n° 2 : vous remplacez « Paul » par « Mathieu » et les deux « Jacques » par deux de mes collègues de travail et voilà la situation que je vivais il y a quelques mois. Lorsque je vous dis que tout ce que j’explique dans mes articles je l’ai personnellement expérimenté : je ne plaisante pas ;)

Encore une fois :

N’oubliez jamais : ce qui compte ce n’est pas le but mais le chemin parcouru pour essayer de l’atteindre !

A vos rêves… Prêt ? Agissez !

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.