La peur de l’échec n’existe pas : apprendre à avoir confiance en soi (5)

30/07/2014

Petite parenthèse personnelle

Je me permets une petite parenthèse personnelle pour vous expliquer pourquoi j’écris cet article et pourquoi cette façon de penser est essentielle dans ma vie de tous les jours.

J’ai rayé le mot échec de mon vocabulaire il y a plusieurs années déjà et… Heureusement ! Si je ne l’avais pas fait, je ne serais pas en train de construire ce site. Aujourd’hui, vous, qui êtes derrière votre ordinateur, êtes en train de lire les lignes que j’écris alors que je suis dans un train entre Paris et Nantes (En France). Vous êtes n’importe où dans le monde et je trouve ça génial.

Que se serait t-il passé si les pensées négatives m’avaient envahies ? Si je m’étais dis que c’était compliqué d’écrire. Si je m’étais dit que créer un site web était l’affaire d’un professionnel du web ou encore, si je m’étais dit que je n’arriverais jamais à faire connaître Penser et Agir : j’aurais abandonné avant même d’avoir essayé. Et ça c’est juste impossible !
Aujourd’hui j’arpente le chemin et si demain tout s’arrête je sais que je n’aurai aucun regret parce que j’ai appris énormément et parce qu’en ce moment vous, qui êtes derrière votre écran, êtes la plus belle preuve que je ne fais pas tout cela pour rien. Ceci étant dit, ne vous inquiétez pas,je ne suis pas prêt d’arrêter de développer ce site qui me passionne énormément !

La petite parenthèse personnelle étant finie, retournons à nos moutons et étudions les différents facteurs qui peuvent vous influencer.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.