La pensée du jour

02/08/2013

Le besoin de s’approprier le travail d’autrui est souvent le reflet d’une estime de soi fragile.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.