Étude : 1 salarié français sur 2 est en situation de burn-out. Et vous ?

27/01/2015

Êtes-vous, comme 48% des salariés français, en situation de burn-out ou proche de l’épuisement professionnel ? Publiée par l’Institut Great Place to Work, la seconde édition sur le bien-être au travail est alarmante. Zoom sur un fait de société qui touche les collaborateurs, assistants et managers.

48% des salariés sont confrontés à une situation de burn-out

Très présent en entreprise,  le burn-out touche particulièrement les professions intermédiaires, les cadres ou les managers (56%) ainsi que les femmes (53%) et les salariés dont l’âge se situe entre 45 et 54 ans (53%).

Mesurez votre taux d’exposition au risque de burn-out

En France,

  • 1 salarié sur 2 déclare être confronté soit directement ou soit pour un proche, à une situation de burn-out (arrêt de travail soudain suite à un épuisement lié aux conditions de travail) ;
  • et 1 salarié sur 5 avoue être concerné personnellement par unburn-out.

39% des salariés touchés ressentent une dégradation de l’ambiance dans leur entreprise

Si la crise impacte le moral des salariés face à la stagnation des rémunérations et l’augmentation de leur charge de travail, d’autres conséquences sont pointées du doigt.

Burn-out activ_assistanteAinsi :

  • 30% des salariés interrogés estiment que leur entreprise ou manager valorise le travail bien fait et les efforts supplémentaires ;
  • 25% des salariés déclarent que la reconnaissance du mérite de chacun est prise en compte au sein de l’entreprise ;
  • Et 20% pensent que les promotions sont attribuées aux plus méritants.

1 entreprise sur 2 prend en compte le bien-être au travail

Saluées par l’Institut Great Place to Word®, trois entreprises déploient, en France, des actions pour améliorer le bien-être de leurs salariés : Microsoft France, Leroy-Merlin et Financière de l’Échiquier.

>> Chez Microsoft France, un plan de prévention contre le stress a été mis en place depuis 2010. Sur le terrain, les managers et collaborateurs ont été sensibilisés sur la question du stress au travail. Côté management, le Comité de direction et les managers ont été formés pour appréhender le stress et les conditions qui le favorisent. Enfin, les salariés peuvent participer à des ateliers de relaxation ou accéder à une salle de massage.

>> Chez Leroy-Merlin, les situations de travail quotidiennes sont évaluées par le biais d’un questionnaire annuel (La Voix des Equipes). La collecte des informations puis l’analyse des données permettent de prendre en compte les besoins des salariés pour améliorer leurs conditions de travail en matière de sécurité, rémunération, santé et accompagnement du développement individuel.

>> Chez Financière de l’Échiquier, de nombreuses actions ont été mises en œuvre. Chacune visant à améliorer l’équilibre entre vie privé et vie professionnelle des collaborateurs. Un esprit saint dans un corps saint ? Une salle de sport est mise à leur disposition pour entretenir leur forme, évacuer le stress lors de séance de yoga ou participer à des cours de zumba. Régulièrement, des séances de questions/réponses sur l’entreprise sont organisées à la cafétéria. Et, pour concilier vie pro / vie perso, une contribution financière à une crèche d’entreprise est proposée…

Exemples que devraient suivre toutes les entreprises… Car certaines actions, comme les enquêtes sur la qualité de vie au travail, sont, avouez-le, simple à mettre en œuvre ! Et si, vous étiez force de proposition sur ce sujet en 2015 ?

Je mesure mon taux d’exposition au risque de Burn-Out

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.