BUG en informatique

17/06/2013

Le mot anglais bug (insecte) vient du jargon des ingénieurs de matériel et représentant les problèmes qui y survenaient. L’utilisation du terme pour décrire les défauts de systèmes mécaniques date d’au moins avant les années 1870. Thomas Edison, entre autres, utilisait le mot dans ses notes. Si l’origine précise du mot est donc incertaine, le rapprochement avec les dysfonctionnements dus à la présence d’un insecte dans le système semble évident.

Le terme bug vient du fait que dans les années 30, les premiers ordinateurs fonctionnaient à l’aide d’amplificateurs à lampe (ancêtres du transistor). Ces ordinateurs prenaient la place d’une pièce entière. En été, la chaleur dégagée par les tubes était telle qu’il faille ouvrir les fenêtres donc l’intrusion des insectes était inévitable. Ces ordinateurs étaient alors vulnérables à ces insectes volants qui pouvaient se coller à l’un des tubes. Cela provoquait un choc thermique mettant le tube hors service et produisant un mauvais fonctionnement de la machine, d’où le terme bug employé par les anglo-saxons.

 

1er bug !

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.