Assistante : le choix de l’indépendance

Les NTIC bouleversent les façons de travailler dans l’entreprise.

Elles permettent aussi, par leur offre ultra-simplifiée de communication en temps réel de travailler à domicile.

Donc pourquoi pas à son compte ? C’est le choix qu’a fait Valérie Mouzanuik l’an dernier.

L’an dernier, à l’âge de 47 ans, Valérie Mouzanuik a franchi le pas : elle s’est installée à son compte.

Pour elle, ce choix de l’indépendance ne constituait pas un grand saut qui l’aurait fait passer sur une rive inconnue.

Si l’indépendance, c’est avant tout le fait de n’être pas attachée à un employeur, alors Valérie l’était indépendante, avant même de créer sa microentreprise : c’est en intérim qu’elle a exercé ses missions pendant presque toute sa carrière.

Il n’y a pas vraiment de hasard, cette carrière, linéaire en terme d’acquisition de compétences, est en zigzag si on la lit sous l’angle de ses employeurs.

Découvrez la suite de cette article chez notre partenaire Assistant(e) Plus

 

Ce contenu a été publié dans Notre Métier, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.