1er mai et jours fériés… qui travaille ?

1er mai et jours fériés

Cette année, le 1er mai et les jours fériés tombent en semaine. Si pour certains, cela rime avec week-end prolongé, pour d’autres, c’est un jour travaillé comme un autre.

 

1er mai et jours fériés 2019 : 1 salarié sur 2 travaillera cette année

En France, les jours fériés font des heureux mais tous les salariés ne sont pas égaux. MisterTemp’, solution d’intérim multicanale, s’est penchée sur le sujet en interrogeant sa base de 400 000 personnes entre le 11 et 15 avril 2019.

Première donnée que révèle l’étude : 52% des répondants vont travailler un jour férié. Pour ceux qui vont pouvoir profiter de leurs jours chômés, 33% des salariés prévoient de prendre des jours (de congés payés ou de récupération) pour prolonger leur week-end.

Travailler un jour férié, oui, mais pas à n’importe quelle condition

L’étude révèle que 74% des répondants sont prêts à travailler un jour à condition d’être payé double.

Loin derrière, seulement 16% d’entre eux souhaiteraient disposer d’un jour de récupération.

Sachant que seul le 1er mai est un jour chômé obligatoire et payé double en cas de travail, la majorité des salariés intérimaires (77%) souhaiteraient que les autres jours fériés soient aussi obligatoirement payé doubles.

Quels sont les secteurs d’activité concernés par le travail un jour férié ?

En tête du podium, la restauration & l’hôtellerie avec 87% des répondants, suivi de la vente (62%) et les services (32%).

Ce contenu a été publié dans Notre Métier, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.