10 façons de passer un bel été (6)

09/07/2015

6- Vitamines mentales estivales : Réapprendre à s’émerveiller

Souvenez-vous de vos étés d’enfant… Cet émerveillement, autant dans l’attente des vacances tant espérés que dans le séjour lui-même, a sans doute laissé des traces en chacun de nous. Je me souviens de l’odeur de la confiture de mûre qu’on faisait chez ma grand-mère, après s’être soigneusement écorchés dans les ronces qui séparent les vignes, des figues qu’on mangeait chaudes dans l’arbre, des amandes qu’on cassait avec des cailloux… Je me souviens aussi  du parfum de l’aube, à la montagne, du bleu des crépuscules et du goût des côtelettes d’agneau que mon père faisait griller sur des barbecues toujours improvisés (à la catalane, quoi).

 

Il ne s’agit pas de vous encourager à la nostalgie du paradis perdu, mais plutôt de vous rappeler des émerveillement si facile de nos jeunes années pour remettre de l’enfance dans nos étés et réapprendre à nous émerveiller des petites et grands expériences que nous y faisons. De goûter l’été comme un fruit mûr et d’en savourer la générosité sur nos papilles émerveillées. Parce que c’est bon pour l’humeur et ça nous accumule des vitamines mentales dans la cafetière.

Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.